A Hettange-Grande dans l’épreuve Pass : Victoire de Dominique Noel (VC Hettange Grande) – Les Classements – Photos

A Hettange-Grande dans l’épreuve Pass : Victoire au sprint de Dominique Noel (VC Hettange Grande) devant Yannick Stauder (SC Sarreguemines) – Le Classement

Très bon comportement des coureurs du VC Hettange Grande qui se classent respectivement :

Dominique Noel 1er – Marc Léonard 6ème – Lorenzo Marasco 7ème – Jean Yves Fendt 14ème – Gérald Thiery 20ème – Philippe Gillet 23ème

Le Classement Pass D1-D2 CM 24 juillet 2016

Dom Noel Vainqueur à Hettange 24 juillet 2016Dominique Noel Vainqueur à Hettange 24 juillet 2016
Chez les Pass D3-D4 victoire de Dominique Frank (Triathlon) devant David Hammer (Lic journée) et Frédéric Joly (SC Sarreguemine)

Les coureurs du VC Hettange Grande se classent respectivemnt :
Olivier Schiltz 5ème – Fabrice Arnould 9ème

Le Classement D3-D4 Hettange 24 juillet 2016

Photos de l’épreuve D1-D2

Photos de l’épreuve D3 – D4

Merci à André Wilmouth et au collège des Arbitres pour leur collaboration
CYCLISME hettange-grande (article Le Républicain Lorrain)
Noël à la maison Dominique Noël a offert la victoire à son club, le VC Hettange-Grande, organisateur d’un Grand Prix au parcours entièrement chamboulé.
Poing en l’air, Dominique Noël savoure la deuxième victoire de sa carrière sur la route, à 46 ans.
Alors qu’il refait le match avec femme et enfants, son sourire ne le quitte plus. Dominique Noël dédie sa victoire à la joyeuse bande, devant qui il n’avait « pas le droit de finir deuxième ». Et puis à son club du VC Hettange-Grande, aussi, pas vraiment aidé par les circonstances cette année, des travaux sur la route d’Entrange l’ayant contraint à revoir ses plans. Pas de course toutes catégories au programme de cette 15e édition, donc, mais une pass’ cyclisme quand même, sur un tracé raboté dans les grandes largeurs (72 km). « S’il n’y avait qu’une course à gagner, c’était bien celle-là », se délecte le vétéran hettangeois (46 ans). Ce succès, le deuxième de sa carrière sur la route, le Mosellan l’a construit patiemment, ne surgissant du peloton que dans la seconde moitié de course pour rejoindre l’échappé du jour, Yannick Stauder (SC Sarreguemines), déposé dans les derniers mètres. « J’ai sûrement payé cher le fait d’avoir roulé seul pendant deux tours, avoue ce dernier. Ajoutez cela au fait que je n’ai pas pris le moindre risque dans les virages pour ne pas abîmer mon matériel et vous comprendrez pourquoi je me suis fait battre, assez logiquement. Mais ce n’est pas très grave de toute manière. » « À la limite des crampes » « On a chacun pris nos relais en fin de course et sans doute que ça s’est joué sur l’état de fraîcheur, avance Dominique Noël. À l’arrivée, j’ai peut-être une petite marge (2’’), mais je peux vous assurer que je suis à la limite des crampes. » Plus loin, le visage d’Aurélien Detey (SA Verdunois), qui a réglé le sprint du peloton après avoir dynamité la course dans les premiers kilomètres, raconte toute la difficulté d’un parcours « très physique, plus que l’ancienne version », selon l’aveu unanime du plateau (environ 90 coureurs). Certains, asphyxiés de chaleur ou à terre après une chute, n’en ont d’ailleurs pas vu le bout. Dominique Noël, encore : « C’est vrai que ça a été très dur aujourd’hui (hier) mais quand ça se finit comme ça, que c’est bon ! »
Th. B