Le couperet tombe sur l’équipe Astana